le blog de Balthazar

Le retour du dégradé

Le retour du dégradé

On le connait tous, il a fait les joies de nos débuts sur Illustrator 3, la belle époque où la Vénus de Botticelli restait environ 2 minutes sur nos écrans avant l’ouverture… Il s’agit du dégradé. De blanc à noir, de jaune à rouge et de bleu à vert pour les plus audacieux, il est bien de retour sur les écrans des graphistes.

De retour oui, mais sous un autre nom, l’anglicisation étant passée par là… Il s’agit désormais du gradient. Une réelle tendance actuelle que l’on retrouve en fond de visuels avec des couleurs généralement affirmées. Des choix de couleurs influencés par la mode bien sûr, mais aussi par le déploiement de plus en plus fréquent de nos visuels sur les écrans. Les créations sont souvent à destination de supports digitaux ces dernières années et l’espace colorimétrique proposé est plus large que celui proposé pour l'impression : il n’est pas rare d’avoir des teintes allant du vert fluo au violet flashy !


Pourquoi ce retour ?

Comme souvent, la marque à la Pomme est pionnière en matière de tendances graphiques. Elle s’est ainsi emparée assez rapidement du phénomène “gradients“, entre autres sur ses applications. Mais pas seulement Apple ! On a tous en tête le gradient du logo d’Instagram passant par les couleurs suivantes : Jaune – Orange – Rose – Violet – Bleu. Puis d’autres ont suivi.


Différents dégradés

Le dégradé classique allant d’une couleur à une autre (linéaire)

C’est la version basique en deux couleurs (on peut en intercaler davantage pour plus de richesse).

En webdesign on peut désormais intégrer directement dans son code les gradients, ce qui fait gagner un temps précieux. Certains sites, comme mycolor.space vous permettent de générer les codes CSS correspondant à vos gradients.

Vos références hexadécimales en tête, vous pourrez tester jusqu’au bout de la nuit la multitude de combinaisons possibles sans oublier de sélectionner également votre orientation et votre nombre de couleurs (2 ou 3) !


Le dégradé par zone

Il s’agit dans ce cas de plusieurs couleurs disposées par zones et donnant différents dégradés dans une seule image. Plus complexe à mettre en place, vous pourrez malgré tout compter sur Illustrator (CC cette fois) et son outil filet pour vous aider à réaliser de très beaux gradients.


Nous avons devant nous des milliers de possibilités pour donner un vif coup de flash et de couleurs aux créations du moment. C’est coloré, c’est beau à voir et ça fait du bien ! Profitons-en !

Si cet article vous a donné envie de retravailler vos supports ou votre webdesign en gradients, n’attendez plus et contactez-nous, nous trouverons les plus beaux gradients rien que pour vous !


Les commentaires

Aucun commentaire disponible.

Votre commentaire